Photo de Bastien

Hello ! Je m'appelle Bastien

Je suis Directeur technique

Mon métier en 5 mots

Mes tribus

Chaque jour apporte son lot de nouveautés, de contraintes, d'opportunités : pour aimer ce métier, il faut donc aimer les challenges et ne pas avoir peur de se remettre en question quotidiennement !
C'est un métier qui demande à la fois de la créativité (pour imaginer des solutions) mais également du pragmatisme (pour sélectionner la meilleure solution).
Enfin, c'est un métier très social, qui permet de faire beaucoup de rencontres, car les CTO, designers, développeurs sont par essence des personnes qui aiment échanger.
  • Que faites-vous exactement ?

    Je supervise tous les projets techniques menés par l'agence dans laquelle je travaille : définition des besoins, sélection des sous-traitants, coordination... Et aussi beaucoup de code car nous sommes une petite structure !
  • Quand vous étiez au collège ou au lycée, qu'est-ce que vous vouliez faire plus tard ?

    Le premier métier que je me souviens avoir voulu pratiquer est cuisiner, c’était très probablement en primaire. Et ensuite architecte ! Ce n’est qu’au lycée, à force de monter des ordinateurs pour des amis et dépanner ceux de mes proches, que je me suis dit que l’informatique pouvait devenir un métier pour moi.
    Evidemment, je ne savais pas encore quel poste je désirais occuper mais je sentais déjà chez moi un fort attrait pour l’informatique et Internet, dont j’ai pu suivre la naissance « grand public ».
  • Et comment êtes-vous devenu Directeur technique ?

    Après l’obtention de mon Bac S, j’ai choisi de rejoindre une prépa intégrée, car je ne me sentais pas apte à réussir une prépa « classique » et d’un autre côté je visais « mieux » qu’un DUT (sans aucun jugement ou offense de ma part sur ces formations, dont je pense le plus grand bien).
    J’ai donc rejoint l’Esisar, école d’ingénieurs sur 5 ans, qui présentait l’avantage d’être très transversale : mathématiques, physique, électronique, automatique, informatique, réseaux… Cette diversité m’a permis de bien faire le tri entre ce que j’aimais particulièrement (le développement, le Web, l’innovation, la gestion de projet) et ce que je n’aimais pas (le reste).
    En dernière année, j’ai rejoint une autre école du groupe Grenoble INP pour suivre un semestre en management de l’innovation. La découverte de l’entrepreneuriat a été un déclic pour moi, et c’est également lors de cette formation que j’ai rencontré les deux personnes qui allaient devenir mes deux associés quelques mois plus tard.
    Nous avons créé et fait grandir notre société pendant 3 ans, et l’avons ensuite revendu à une agence parisienne. Je suis alors devenu directeur technique dans la société qui nous a repris.
  • Aujourd'hui, que diriez-vous à la personne que vous étiez quand vous aviez 15 ans ?

    « Bientôt, tu n’entendras plus la tonalité des modems 56k, et cela te manquera ». Plus sérieusement, je lui dirais de travailler un peu plus au lycée, mais de continuer à développer ses passions et ses amitiés car ce sont elles qui le formeront et feront de lui un être unique, au contraire de l’Ecole qui aura tendance à l’uniformiser.
  • Une chose que vous auriez aimé ajouter ?

    Si vous ne savez pas dans quelle direction aller, faîtes des choix peu structurants ! Suivez des formations généralistes, soyez curieux, et un jour vous allez nécessairement trouver votre voie.
    Grâce à tout le bagage généraliste que vous aurez emmagasiné jusque là, vous aurez une capacité de compréhension et d’abstraction bien supérieure à celle de vos collègues, et vous ne pourrez que réussir.
  • Merci Bastien :)

← métier précédent métier suivant →