Photo de Thomas

Hello ! Je m'appelle Thomas

Je suis Chargé de production et coordinateur de l'action culturelle

Mon métier en 5 mots

Mes tribus

C'est un métier diversifié, parfois trop et qui frise la schizophrénie ! Ce que j'y aime, ce sont les surprises, l'inattendu, pas tant dans l'organisation (qu'on anticipe au maximum) que dans les résultats.
Dans un monde très prévisible, on a le sentiment de contribuer à le rendre un peu plus beau, un peu plus humain. Travailler pour des valeurs qui nous tiennent à coeur, c'est précieux et pas si courant !
La musique est une passion, mais je n'avais ni le courage ni le talent de travailler si dur et si jeune pour en faire une carrière artistique... Finalement, j'ai trouvé une autre voie pour les côtoyer !
  • Que faites-vous exactement ?

    J'ai 2 casquettes : je m'occupe de la production (entendre coordination logistique et technique) pour les concerts de plusieurs ensembles musicaux au sein d'une même structure, et surtout de la coordination de tout le volet de sensibilisation à la musique classique : ateliers dans les écoles, concerts dans des lieux insolites ou des publics empêchés, actions auprès des spectateurs, etc.
  • Quand vous étiez au collège ou au lycée, qu'est-ce que vous vouliez faire plus tard ?

    Archéologue, trapéziste, journaliste pour un magazine de jeux vidéos... Rien ne me prédestinait à mon métier d'aujourd'hui, mais le seul dénominateur commun, c'était que ça me permette de voyager et de rêver.
  • Et comment êtes-vous devenu Chargé de production et coordinateur de l'action culturelle ?

    Un profil orienté arts visuels, avec une licence en archéologie et histoire de l'art, puis une autre en cinéma, puis enfin plus directement une licence Métiers des arts de la culture, généraliste mais tournée vers la gestion des projets culturels.
    Et la musique dans tout ça ? Une passion depuis longtemps, et 8 ans de pratique de la primaire au collège. Le reste, c'est une histoire de rencontres, d'opportunités...
  • Aujourd'hui, que diriez-vous à la personne que vous étiez quand vous aviez 15 ans ?

    Rêve beaucoup et n'en aie pas peur, et surtout donnes toi les moyens. Tu auras le temps de viser petit dans 20 ans, mais là ça n'est pas le moment !
  • Une chose que vous auriez aimé ajouter ?

    Les meilleures réponses que vous trouverez, les meilleurs choix que vous ferez, ce sont les vôtres, celles qui vous appartiennent. Ce sont aussi les plus difficiles à assumer, tant professionnelles que personnelles ! Mais il faut se le répéter de temps à autre.
  • Merci Thomas :)

← métier précédent métier suivant →