Photo de Sylvie

Hello ! Je m'appelle Sylvie

Je suis Aide-soignante

Mon métier en 5 mots

Mes tribus

Ce qui fait que j'aime ce métier : Les Autres. Les gens. Ils m'ont rendu, me rendent autant que je leur ai donné : beaucoup !
  • Imaginez que vous rencontrez quelqu'un qui n'a jamais entendu parler de votre métier lors d'un diner. Comment lui décririez-vous ?

    Je travaille auprès de gens malades ou dépendants. Je les aide à accomplir les gestes ordinaires de la vie, je prends soin d'eux, au propre et au figuré : je les soigne et je fais attention à eux. Mais je ne travaille que par délégation d'une infirmière et sous sa responsabilité, c'est pourquoi même en exerçant mon libre-arbitre je dois me conformer à ses indications.
  • Et quel a été votre parcours jusque là ?

    Baccalauréat scientifique, 3 mois de fac, lâcher-prise, petits boulots, serveuse.
    Hasard des candidatures multiples : ASH ( femme de ménage ) en milieu hospitalier.
    Concours d'aide-soignante, un an d'école et de stages.
    Plus de 20 ans d'ancienneté.
    Divers hôpitaux ou cliniques, services variés, intérim : ça permet de se renouveler et d'apprendre, toujours et encore.
  • Avez vous choisi ce métier ?

    Non, ce sont les aléas du chômage qui m'ont conduit là, les opportunités d'emploi. J'aurais pu conduire des bus si la société de transport avait embauché.
    Mais au final je suis une bonne aide-soignante parce que j'ai naturellement de l'empathie pour les autres, que je suis consciencieuse, que j'aime travailler en équipe et que j'ai le respect de la hiérarchie.
  • Votre plus beau souvenir au travail ?

    Une patiente en fin de vie, seule, sans famille. Une longue nuit à lui tenir la main à tour de rôle avec l'infirmière. Le petit jour qui pointe son nez et la patiente qui murmure: "t'as vu, on a tenu jusqu'au lever du soleil".
    La plus belle lumière n'était pas dehors mais dans ses yeux, c'était celle de notre victoire sur la nuit.
    Elle est morte dans la journée, sereinement m'ont dit mes collègues.
    J'ai oublié son nom pas son regard.
  • Votre plus grand moment de solitude ?

    Mission d'intérim en soins à domicile, avant l'ère du GPS. Départ au petit matin avec une carte routière à lire à la lueur du plafonnier.
    Immanquablement être accueillie dans les familles par " vous êtes en retard... Ah, vous êtes nouvelle...".
    Longue matinée de doute et d'angoisse.
  • Une chose que vous devez faire régulièrement et dont vous vous passeriez bien ?

    Le vomi, ça c'est le plus difficile pour moi.
  • Le truc que personne ne dit jamais sur votre métier et qu'il faut absolument savoir ?

    Un malade, c'est pas toujours sympa, c'est pas toujours propre, ça a des fluides corporels nauséabonds, ça n'est pas toujours reconnaissant pour le bien qu'on lui fait et en plus ça guérit pas toujours et quelquefois ça meurt.
  • Votre trait de personnalité le plus fort ?

    L'égoïsme: aider les autres d'accord mais m'aider moi d'abord.
  • La valeur la plus importante pour vous ?

    La partage.
  • C'est quoi "réussir" dans votre métier ?

    Pour moi c'est que quand je quitte une chambre, un patient, il se sente mieux.
    C'est qu'après tout ce temps, je me sente humainement plus riche et mieux armée.
    Pour certains c'est devenir infirmier.
  • Quand vous étiez au collège ou au lycée, qu'est-ce que vous vouliez faire plus tard ?

    Je ne savais pas. Mais pas un travail où on est seul, coupé du monde.
  • Combien de métiers avez vous exercé avant celui-ci, et lesquels ?

    Deux, vendeuse et serveuse.
  • Et comment imaginez vous la suite de votre vie professionnelle ?

    Je vais continuer comme aujourd'hui : un mi-temps en CDI et un mi-temps en intérim pour voir toujours d'autres choses et me remettre en question régulièrement.
  • Aujourd'hui, que diriez-vous à la personne que vous étiez quand vous aviez 15 ans ?

    Désolée tu seras pas princesse, y'a plus de poste disponible.
    Alors soit tu te bouges pour trouver comment tu veux gagner ta vie et la choisir, soit c'est elle qui va choisir pour toi et c'est pas rose tous les jours ! Mais bon, au final, ce sera peut-être pas si mal.
  • Merci Sylvie :)

← métier précédent métier suivant →