Photo de Jean-paul

Hello ! Je m'appelle Jean-paul

Je suis Actuaire modélisation

Mon métier en 5 mots

Mes tribus

J'aime le côté R&D perpétuel où il faut faire le pont entre un monde théorique de la formulation mathématique et la réalité des contrats d'assurance, rendant l'intuition caduque et obligeant à se poser sans cesse des questions.
L'autre point est le côté relationnel où il faut construire des outils qui seront utilisés par des actuaires devant produire des chiffres et les analyser pour piloter l'entreprise. Pour ce faire il faut partager avec les utilisateurs, comprendre leurs besoins, les accompagner, et ne pas rester dans un monde uniquement théorique.
  • Que faites-vous exactement ?

    Je suis directeur actuariat modélisation au sein d'une compagnie d'assurance. L'actuaire est l'ingénieur financier du monde de l'assurance.
    Le plus de mon métier est la "Modélisation" qui consiste à produire des modèles mathématiques de projection et de calculs d'indicateurs permettant de piloter l'entreprise et de produire les éléments attendus par les régulateurs nationaux dans le cadre de nouvelles normes comptables et de Solvabilité, mais aussi les analystes financiers.
    Modéliser veut dire écrire en formules mathématiques le fonctionnement intrinsèque de l'entreprise allant des simples projections de flux à la modélisation du comportement des assurés et/ou du management de de l'entreprise.
  • Quand vous étiez au collège ou au lycée, qu'est-ce que vous vouliez faire plus tard ?

    Je voulais être Enseignant.
  • Et comment êtes-vous devenu Actuaire modélisation ?

    Un hasard. Étudiant en mathématiques pures, je me suis engagé dans un dess en mathématiques financières sur une opportunité. Démarrant une carrière en salle des marchés, une opportunité en actuariat conseil s'est présentée sans que je sache ce que c'était.
    Appréciant le domaine, j'ai fait les cours du soir au CNAM puis un VAE à l'ISFA à Lyon pour obtenir le titre d'actuaire. Puis au détour de nouvelles opportunités, je suis arrivé à la modélisation ayant cette appétence à la fois informatique et mathématique.
  • Aujourd'hui, que diriez-vous à la personne que vous étiez quand vous aviez 15 ans ?

    Qu'il faut s'ouvrir l'esprit, s'intéresser au monde qui l'entoure. Voir plus loin que les "matières" qu'on lui enseigne. Les mathématiques ouvrent un champs des possibles de métiers très large : finance, assurance, et... même météorologie, océanographie, etc. De nombreux métiers cherchent des matheux !
  • Une chose que vous auriez aimé ajouter ?

    Amoureux des mathématiques, j'ai envie de partager l'univers des possibles que cela ouvre. Ne pas s'arrêter à son appréhension du collège et du lycée ou même de l'élitisme des classes préparatoires... l'Université permet de faire de belles carrières avec de beaux métiers.
  • Merci Jean-paul :)

← métier précédent métier suivant →